Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il faut prier Dieu de se révéler à nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3177
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Il faut prier Dieu de se révéler à nous   Jeu 8 Oct - 3:48

Jeudi de la 27e semaine du temps ordinaire

Livre de Malachie 3,13-20a.
Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »
Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?
Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »
Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.
Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.
Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.
Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.
Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,5-13.
Jésus leur dit encore : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : “Mon ami, prête-moi trois pains,
car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.”
Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : “Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”
Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ?  ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?
Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »


Textes de l’Évangile au quotidien

Les hommes ont l'habitude facile de dire : ce que nous ne voyons pas est comme ce que nous voyons. Et dès lors, croire en Dieu, à quoi cela peut-il servir ?  Les injustices et les malheurs ne se produisent-ils pas, de toute façon ?  Avant ma conversion, c'est le raisonnement que j'ai tenu moi-même. Dans la manière dont le prêtre a parlé de l’incroyance ou du doute, je me suis reconnu.  Dans la caserne où j'avais été envoyé, la mitraillette en bandoulière, je ne comprenais pas en quoi mon baptême m'avait protégé  de l'incorporation !  Tant d'autres y avaient échappé et moi, incapable de tricher, je m'étais retrouvé à monter de garde, la nuit en plein hiver... et je trouvais que l'honnêteté ne rapportait guère...

Dans son homélie, notre prêtre a évoqué, de la même façon, que la prêtrise, dans les premières années, il l'avait trouvée "peu gratifiante". En chacun de nous, il y a "comme un bon juif qui se plaint, rouspète et se demande "à quoi bon" !

Mais cette sorte de "récrimination perpétuelle", du moment qu'elle est contrebalancée par la prière et les sacrements, aboutit tout de même à reconnaître que par son Esprit, Dieu n'a jamais cessé d'être présent, dans chacune de nos vies. Il faut demander, il faut prier, voilà toute l'affaire !  Et dans l’Évangile, c'est bien de la prière que Jésus nous parle.

L'homme importun importun qui frappe à la porte en pleine nuit, eh bien, c'est chacun d'entre nous au moment de l'épreuve. S'il n'y avait pas d'épreuves, les hommes ne rechercheraient pas le sens de leur existence. S'il n'y avait pas les larmes du chagrin, il n'y aurait pas non plus de consolation. L'homme a vraiment besoin d'être abaissé, afin d'être relevé. Quelle est la grande richesse à laquelle il faut tendre, de toutes ses forces ?  C'est de recevoir Dieu en soi, par l'Esprit Saint, dans son cœur et au cœur de sa vie. Quiconque croit ne souffre plus du besoin de rechercher le sens de sa vie - comme il faut remercier Dieu pour le don de son Esprit !


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il faut prier Dieu de se révéler à nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu dont le coeur est près de nous
» Prier Dieu directement. Les trois attributs.
» Dieu universel ou individuel ?
» Acquérir la force de prier
» Peut-on prier Dieu pour avoir de l'argent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: