Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marie, mère des Béatitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3215
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Marie, mère des Béatitudes   Sam 10 Oct - 4:16

Samedi de la 27e semaine du temps ordinaire

Livre de Joël 4,12-21.
Que les nations se réveillent, qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat (dont le nom signifie « Le Seigneur juge »), car c’est là que je vais siéger pour juger tous les peuples qui vous entourent.
Lancez la faucille : la moisson est mûre ; venez fouler la vendange : le pressoir est rempli et les cuves débordent de tout le mal qu’ils ont fait !
Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement !
Le soleil et la lune se sont obscurcis, les étoiles ont retiré leur clarté.
De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement, de Jérusalem, il donne de la voix. Le ciel et la terre sont ébranlés, mais le Seigneur est un refuge pour son peuple, une forteresse pour les fils d’Israël.
Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, qui demeure à Sion, sa montagne sainte. Jérusalem sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus.
Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes, le lait coulera sur les collines. Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau, une source jaillira de la Maison du Seigneur et arrosera le ravin des Acacias.
L’Égypte sera vouée à la désolation, Édom sera un désert désolé, car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda, ils ont répandu leur sang innocent dans le pays.
Mais il y aura toujours des habitants en Juda, ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération.Je vengerai leur sang, que je n’avais pas encore vengé. Et le Seigneur aura sa demeure à Sion.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,27-28.
Comme Jésus disait cela, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la garden
t ! »


Textes de l’Évangile au quotidien

Tous les hommes craignent le jugement final de Dieu.  Et s'ils le craignent, n'est-ce pas du fait que leur conscience est inquiète, en raison de leurs fautes, et du fait qu'eux-mêmes, en jugeant leur prochain, se sont exposés au jugement divin ?

Le commentaire des textes de ce jour sera très court, car il est tout simple : si la Vierge Marie, la mère de Jésus est déjà bienheureuse, ce n'est pas du fait d'avoir porté en elle le Sauveur, mais bien parce qu'elle a écouté la parole de Dieu que l'ange Gabriel lui avait transmise et parce qu'elle y a adhéré sans réserve, de bout en bout !

A tous les titres que l'on a donnés à Marie, avec raison, j'ajouterais bien (si ce n'est déjà fait) : "Marie, mère des Béatitudes !", car lorsque Jésus répond :  "Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !", c'est un hommage qu'il rend à Marie.
Prions donc Marie de nous donner la grâce d'aimer le Seigneur sans réserve aucune  !



Dernière édition par Stéphane le Dim 11 Oct - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit christophe

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Marie, mère des Béatitudes   Sam 10 Oct - 9:00

Que les nations se réveillent, qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat (dont le nom signifie « Le Seigneur juge »), car c’est là que je vais siéger pour juger tous les peuples qui vous entourent.
Lancez la faucille : la moisson est mûre ; venez fouler la vendange : le pressoir est rempli et les cuves débordent de tout le mal qu’ils ont fait !
Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement !

De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement, de Jérusalem, il donne de la voix. Le ciel et la terre sont ébranlés, mais le Seigneur est un refuge pour son peuple, une forteresse pour les fils d’Israël.
Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, qui demeure à Sion, sa montagne sainte. Jérusalem sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus.
Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes, le lait coulera sur les collines. Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau, une source jaillira de la Maison du Seigneur et arrosera le ravin des Acacias.
L’Égypte sera vouée à la désolation, Édom sera un désert désolé, car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda, ils ont répandu leur sang innocent dans le pays.
Mais il y aura toujours des habitants en Juda, ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération. Je vengerai leur sang, que je n’avais pas encore vengé. Et le Seigneur aura sa demeure à Sion.


Quel beau texte!!!!

Je suis plongé dans l'espérance !!! Oui que les nations se réveillent !!! Qu'elles montent jusqu'à la vallée de Josaphat !!
Lorsque le sommeil nous quitte c'est un jour nouveau qui commence; un jour ou tout redevient possible!!! Cette vallée est la vallée de la grâce. ce jour nouveau est nouveau si nous prononçons un seul nom: Jésus dans la foi. Et c'est alors que le vin nouveau ruissellera sur les montagnes de notre passé. Ce ruissellement sera la miséricorde de Dieu qui entrera dans le droit de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marie, mère des Béatitudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Supplication à Marie ! Mère de Dieu, priez pour nous.
» 9 juin - Marie Mère de Grâce
» Marie, Mère de miséricorde aux heures sombres (I)
» Marie , Mère pleine de tendresse
» Marie, Mère de l'Église‏ !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: