Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'alliance est un don gratuit de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3103
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 60
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: L'alliance est un don gratuit de Dieu   Ven 16 Oct - 4:19

Vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 4,1-8.
Que dirons-nous alors d’Abraham, notre ancêtre selon la chair ? Qu’a-t-il obtenu ?
Si Abraham était devenu un homme juste par la pratique des œuvres, il aurait pu en tirer fierté, mais pas devant Dieu.
Or, que dit l’Écriture ? Abraham eut foi en Dieu, et il lui fut accordé d’être juste.
Si quelqu’un accomplit un travail, son salaire ne lui est pas accordé comme un don gratuit, mais comme un dû.
Au contraire, si quelqu’un, sans rien accomplir, a foi en Celui qui rend juste l’homme impie, il lui est accordé d’être juste par sa foi.
C’est ainsi que le psaume de David proclame heureux l’homme à qui Dieu accorde d’être juste, indépendamment de la pratique des œuvres :
Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés, effacés.
Heureux l’homme dont le péché n’est pas compté par le Seigneur.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,1-7.
Comme la foule s’était rassemblée par milliers au point qu’on s’écrasait, Jésus, s’adressant d’abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu. À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux.


Textes de l'évangile au quotidien

Le public auquel s'adresse saint Paul dans son épître est constitué d'une part de romains mais aussi de juifs convertis installés à Rome. L'unité entre les uns et les autres sera difficile à conserver. C'est en grande partie du fait que ces juifs gardent une grande connaissance de l'histoire de leur peuple, tandis que les nouveaux chrétiens, d'origine romaine, ne se fondent, eux, que sur le don gratuit de la foi qui a illuminé leurs cœurs à l'annonce de l’Évangile par les apôtres.

Le mot-clef à retenir dans les textes lus ce jour, c'est celui de gratuité. La foi est un don de Dieu totalement gratuit de, aussi bien pour le juif que pour le romain - et pour tout homme qui se tournera sincèrement vers Dieu. La seule attitude juste, pour les convertis d'origine juive comme pour les nouveaux chrétiens romains, c'est la reconnaissance de l'amour gratuit que Dieu a manifesté envers tous.

C'est sur ce thème, une fois encore, que Jésus met en garde ses disciples contre le "levain" des pharisiens. Car ces derniers devinent très bien que leurs privilèges seront tous dénoncés, aussitôt que la foi se répandra au-delà des frontières d'Israël pour conquérir les cœurs dans tout l'univers. En achevant son homélie, notre prêtre a regretté qu'au cours de son histoire, l’Église ait longtemps recherché à s'allier aux pouvoirs en place. Mais l’Église a évolué et ce qu'elle a perdu en "pouvoir temporel" n'est pas du tout à regretter : il était urgent d'en revenir à l'apostolat pur et simple.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane

avatar

Messages : 3103
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 60
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: L'homélie du Pape François   Ven 16 Oct - 11:48

(RV) Se garder des docteurs de la loi qui raccourcissent les horizons de Dieu et rendent petit son amour : voila l’un des points d’insistance du Pape François dans son homélie lors de sa messe matinale, ce jeudi 15 octobre à la maison Sainte-Marthe, centrée sur le commandement de l’amour de Dieu et la tentation de vouloir être contrôleur du salut.

« Une des choses les plus difficiles à comprendre, pour nous tous chrétiens, est la gratuité du salut en Jésus-Christ. » Le Pape François a développé son homélie en soulignant que déjà Saint-Paul avait éprouvé de grandes difficultés pour faire comprendre aux hommes de son temps que ceci est la vraie doctrine : « la gratuité du salut. » « Nous sommes habitués à entendre que Jésus est le Fils de Dieu, qu’il est venu par amour, pour nous sauver et qu’il est mort pour nous. Mais nous l’avons entendu tant de fois que nous nous y sommes habitués. » Quand nous entrons dans le mystère de Dieu de « cet amour sans limites », a souligné le Pape. « Nous restons émerveillés, et peut-être nous préférons ne pas le comprendre.»

« Faire ce que Jésus nous dit de faire, a-t-il insisté, est bon et doit se faire, mais ceci est ma réponse au salut qui est gratuit, qui vient de l’amour gratuit de Dieu ».

Les saintes colères de Jésus contre les docteurs de la loi

« Aussi Jésus semble un peu acharné contre ces docteurs de la loi, parce qu’il nous dit des choses fortes. Il nous dit des choses fortes et très dures. Vous avez porté la clé de la connaissance, vous n’êtes pas entrés, et à ceux qui voulaient entrer vous les avez empêchés, parce que vous avez emporté la clé, c’est-à-dire la clé de la gratuité, du salut, de la connaissance. »

Et tous ces docteurs de la loi, a poursuivi François, « pensaient cepenant qu’en respectant tous les commandements on pouvait être sauvé, et que celui qui ne le faisait pas était condamné ». Ainsi, « ils raccourcissaient les horizons de Dieu et ils rendaient tout petit l’amour de Dieu, à la mesure de chacun de nous. Ceci, a-t-il dit encore, est la lutte que Jésus comme Paul font pour défendre la doctrine ».

« Certes, a-t-il observé, il y a les commandements, mais la synthèse de tout est "aimer Dieu et aimer le prochain". Et avec ce comportement d’amour, « nous sommes à la hauteur de la gratuité du salut, parce que l’amour est gratuit. ». « Si je dis "ah je t’aime", mais que j’ai des intérêts derrière, cela n’est pas de l’amour, c’est intéressé », a-t-il averti.

« Et pour cela Jésus dit : "l’amour le plus grand est ceci : aimer Dieu avec toute la vie, avec tout le cœur, avec toute la force, et le prochain comme toi-même". Et ensuite, ajoute Jésus : "dans ce commandement il y a tous les autres, parce qu’il fait tout le bien, il appelle tous les autres". Mais la source est l’amour, l’horizon est l’amour. Si tu as fermé la porte et que tu as emporté la clé de l’amour, tu ne seras pas à la hauteur de la gratuité du salut que tu as reçu. Cette lutte pour le contrôle du salut de Dieu – "seulement ceux-ci seront sauvés, ceux qui font ces choses" - ne s’est pas terminé avec Jésus et avec Paul. »

Hommage aux saints qui font comprendre les horizons de l'amour

« Cette année, a rappelé François, sont célébrés les 500 ans de Sainte Thérèse d’Avila que nous fêtons aujourd’hui. Une mystique, une femme, a-t-il affirmé, pour laquelle le Seigneur a donné la grâce de comprendre les horizons de l’amour. De nombreux saints ont été persécutés pour défendre l’amour, la gratuité du salut, la doctrine. Tant de saints. Pensons à Jeanne d’Arc.»

Cette lutte, a-t-il repris, « ne finit pas, c’est aussi une lutte que nous portons à l’intérieur. Et cela nous fera du bien, aujourd’hui, de nous demander : je crois que le Seigneur m’a sauvé gratuitement ? Moi, je crois que je mérite pas le salut ? Est-ce que quelque chose se mérite de Jésus-Christ, et ce qu’il a fait pour moi ? »

« Posons-nous aujourd’hui ces questions, ainsi nous serons fidèles à cet amour tant miséricordieux : un amour de père et de mère, parce que Dieu dit qu’il est comme une mère avec nous : un amour, de grands horizons, sans limites, sans limitations. Et ne nous laissons pas tromper par les docteurs qui limitent cet amour », a conclu le Saint-Père.
(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'alliance est un don gratuit de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie éternelle, le don gratuit de Dieu.
» Le coran
» Prière de louange et demande de guérison intérieure à Jésus.
» Prière a L'Esprit Saint & Don de la crainte de Dieu !
» Hymne Acathiste à la Mère de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: