Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aridité du coeur des hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3177
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Aridité du coeur des hommes   Ven 11 Déc - 4:12

Vendredi de la 2e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 48,17-19.
Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, Saint d’Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, je te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin où tu marches. Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer.
Ta postérité serait comme le sable, comme les grains de sable, ta descendance ; son nom ne serait ni retranché ni effacé devant moi.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,16-19.
À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant :
“Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : “C’est un possédé !”  Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu’elle fait. »


Textes de l’Évangile au quotidien

Dieu a réellement soin des hommes, mais les hommes s'estiment eux-mêmes tout à fait capables de se débrouiller et de réussir leurs vies sans avoir besoin de Dieu.  "Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements !", se plaint Dieu par la bouche d'Isaïe. Les juifs ont été tout heureux d'avoir été retirés de l'esclavage en Égypte et d'avoir ensuite hérité d'une terre riche sur laquelle s'installer et vivre de génération en génération.
Mais quant à prêter attention à des commandements, qui obligent par exemple à prendre soin d'autrui comme d'un autre soi-même !  ah, tout de même, il ne faut pas en demander trop !  Un temple, avec des rites, comme pour les autres peuples, cela doit bien suffire !

Mais c'est en raisonnant ainsi qu'à nouveau la foi s'affadit, que l'on peut aller au temple de Jérusalem comme dans une église quelconque. "Allons, que Dieu se satisfasse donc de nos rites et du respect des règles établies par l'Église et qu'ils nous laisse à nos affaires pour tout le reste !"  Mais si Israël avait bien voulu comprendre les commandements comme l'unique recette du bonheur ?  Mais si Israël avait tout simplement eut confiance en ses prophètes, tous les peuples du monde seraient venus à eux - comme ce centurion romain qui demanda et obtint très simplement la guérison de son serviteur malade...

Pour exprimer ce désenchantement, qui est en réalité un refus de l'Amour, Jésus donne l'image de ces gosses qui réalisent qu'on a prêté d'attention ni à leur lamentations, ni à leurs airs de flûte... comment donc procéder pour obtenir que l'homme se convertisse ?
Tous sont appelés, peu sont élus !


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aridité du coeur des hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toute la Loi est déjà présente dans le coeur des hommes
» Amende Honorable au Coeur Immaculée de Marie
» « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes... », dit Jésus !
» "DES HOMMES ET DES DIEUX"
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: