Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mémoire des saints Timothée et Tite compagnons de saint Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3201
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Mémoire des saints Timothée et Tite compagnons de saint Paul   Mar 26 Jan - 4:59

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 1,1-8.
Paul, Apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, selon la promesse de la vie que nous avons dans le Christ Jésus,
à Timothée, mon enfant bien-aimé. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur.
Je suis plein de gratitude envers Dieu, à qui je rends un culte avec une conscience pure, à la suite de mes ancêtres, je lui rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières, nuit et jour.
Me rappelant tes larmes, j’ai un très vif désir de te revoir pour être rempli de joie.
J’ai souvenir de la foi sincère qui est en toi : c’était celle qui habitait d’abord Loïs, ta grand-mère, et celle d’Eunice, ta mère, et j’ai la conviction que c’est aussi la tienne.
Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains.
Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération.
N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,1-9.
Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.”
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.”


.

Textes de l’Évangile au quotidien

Il n'y a pas deux formes de sainteté identiques - tout comme il n'y a pas deux rencontres identiques de Jésus-Christ. Pour un grand nombre, la foi fut l'accomplissement d'une démarche commencée dès le baptême, pour d'autres elle fut une illumination soudaine qui les a conduits au baptême, pour d'autres encore, elle est survenue chez des hommes condamnés à mort et qui se convertirent quelques secondes avant leur exécution.

Il n'y a donc pas d'apostolats qui soient vraiment comparables à d'autres. Mais ce qui se rencontre chez tous les témoins de Jésus-Christ, c'est une forme de détachement de ce que tous avaient considéré comme des "biens" avant leur conversion.

Notre prêtre nous a tous engagés à une remise en question de notre engagement personnel. Où en sommes-nous ?  Le monde troublé et difficile à vivre que nous connaissons désormais, est-il pour nous une occasion d'ouverture vers le prochain ?  Nous sommes, en tout cas, voués toutes et tous à progresser encore dans la connaissance de l'amour de Jésus - cet amour qui se manifeste dans la rencontre avec nos frères : car, en toute circonstance, c'est par la rencontre avec le prochain que le Seigneur se manifeste.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin

avatar

Messages : 4057
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: Mémoire des saints Timothée et Tite compagnons de saint Paul   Mar 26 Jan - 6:37

"Ravive le don spirituel qui est en toi"

Ce passage me ramène à penser en me demandant comment y arriver, que si Jésus est la vigne, et que je suis son sarment, et que comme cet autre verset me dit que le sarment ne peut porter par lui même du fruit, s'il n'est pas rattaché à la vigne, alors pour raviver le sarment de la vigne et la sève en lui, produisant son fruit, il est important de bien vérifier notre attachement à la vigne, et de voir â ce que aucun non pardon ne vienne obstruer nos conduits,par leque veut se déverser l'Amour. Ainsi, selon ces autres verset,une question semble en émaner, et cela meme n'est pas tant qui sommes nous, mais sommes nous bien rattaché à cette vigne sans laquelle je me dessèche et ne porte aucun fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donnemoiaboirejn47.expressforum.org
 
Mémoire des saints Timothée et Tite compagnons de saint Paul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoire des saints Timothée et Tite
» Saint Thimothée et Saint Tite, commentaire du jour "Timothée et Tite : deux collaborateurs de Paul"
» Saints et Saintes du 26 janvier
» Mémoire des saints Timothée et Tite
» Mémoire des saints Timothée et Tite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: