Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les disciples et les routes de l'Evangélisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3141
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Les disciples et les routes de l'Evangélisation   Jeu 21 Avr - 4:27

Le jeudi de la 4e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 13,13-25.
Quittant l’île de Chypre pour l’Asie Mineure, Paul et ceux qui l’accompagnaient s’embarquèrent à Paphos et arrivèrent à Pergé en Pamphylie. Mais Jean-Marc les abandonna pour s’en retourner à Jérusalem. Quant à eux, ils poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé et arrivèrent à Antioche de Pisidie.
Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place.
Après la lecture de la Loi et des Prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire : « Frères, si vous avez une parole d’exhortation pour le peuple, parlez. » Paul se leva, fit un signe de la main et dit : « Israélites, et vous aussi qui craignez Dieu, écoutez :
Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères ; il a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte et il l’en a fait sortir à bras étendu. Pendant une quarantaine d’années, il les a supportés au désert et, après avoir exterminé tour à tour sept nations au pays de Canaan, il a partagé pour eux ce pays en héritage.
Tout cela dura environ quatre cent cinquante ans. Ensuite, il leur a donné des juges, jusqu’au prophète Samuel. Puis ils demandèrent un roi, et Dieu leur donna Saül, fils de Kish, homme de la tribu de Benjamin, pour quarante années. Après l’avoir rejeté, Dieu a, pour eux, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés.De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus,
dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement, en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël.
Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 13,16-20.
Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi : « Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.
Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.
Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon. Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »


Cy Aelf, Paris

S'il est quelque chose que nous révèle le livre des Actes des Apôtres, c'est que les juifs ne s'étaient pas contentés de vivre sur la terre que Dieu leur avait promise, mais qu'ils avaient établi, en pays étrangers,  ce que l'on appellera des "comptoirs commerciaux". Les richesses de la terre promise à Moïse ne leur avaient donc pas suffi. Les juifs se considérant comme le peuple élu de Dieu, estimaient  pouvoir étendre partout leur influence.  Et donc, des synagogues avaient été érigées un peu partout sur les côtes de la  Méditerranée. Le "peuple de l'Alliance" n'a-t-il pas toujours attendu plus de l'Alliance ?

Toujours est-il qu'après la résurrection de Jésus, toutes les routes de l'évangélisation du monde étaient déjà prêtes. Les voies romaines également. Tout naturellement, où qu'ils aillent, ils commençaient à proclamer la nouvelle Alliance comme ils l'avaient fait à Jérusalem après la Pentecôte - et comme Jésus lui-même leur en avait donné l'exemple en parlant ouvertement de son lien avec « le Père ».

L'Esprit saint à l’œuvre dans l'enseignement des apôtres a ouvert les coeurs à l'amour de Dieu partout où ils passaient. Persécutés à Jérusalem, ayant assisté à la mort d’Étienne, ils ont commencé par visiter les synagogues dans toutes les villes où l'on était prêts à les recevoir. Ce n'est pas la première fois qu'ils partaient : Jésus leur avait appris, en les envoyant deux par deux dans les villes et les villages d'Israël, à se contenter de peu et en mettant leur foi en Dieu. Sortir d'Israël pour évangéliser le reste du monde, fut pour eux un affermissement de leur propre foi.

Tel est bien le lien des lectures de ce jour, puisque dans l’Évangile, la veille de sa passion, Jésus l'avait annoncé  :  si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé.
[/i]


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les disciples et les routes de l'Evangélisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Pape François, Le Renouveau, l'Evangélisation et l'oecuménisme
» un pretre en republique du Congo 'democratique'
» le PARDON, chemin de vie
» Evangélisation par internet
» L'évangélisation de proximité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: