Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas de congés à la fidélité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3182
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Pas de congés à la fidélité   Mar 12 Juil - 4:52

Le mardi de la 15e semaine du temps ordinaire

Livre d'Isaïe 7,1-9.

Marchons contre le royaume de Juda, pour l’intimider, et nous le forcerons à se rendre ; alors, nous lui imposerons comme roi le fils de Tabéel. Ainsi parle le Seigneur Dieu : Cela ne durera pas, ne sera pas, que la capitale d’Aram soit Damas, et Recine, le chef de Damas, que la capitale d’Éphraïm soit Samarie, et le fils de Remalyahou, chef de Samarie. – Dans soixante-cinq ans, Éphraïm, écrasé, cessera d’être un peuple. Mais vous, si vous ne croyez pas, vous ne pourrez pas tenir.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,20-
En ce temps-là, Jésus se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties : « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, ces villes, autrefois, se seraient converties sous le sac et la cendre. Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous. Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville serait encore là aujourd’hui.Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi
. »


Cy Aelf, Paris


Les textes de ce jour formulent le même reproche, adressé tant aux Israélites, qu'a nous, aujourd'hui, qui avons reçu le beau nom de fidèles - mais le sommes-nous ?  

Le sommes-nous lorsque tout semble bien se passer, lorsque les événements du monde se déroulent sans encombre?  Et si nous sommes infidèles lorsque tout semble nous réussir, comment réagirons-nous dans les temps difficiles, lorsqu'il faudra se priver, quand le deuil nous touchera, quand la solitude nous inspirera des distractions dont nous aurions dit : "Moi ? Non, jamais !"

Le Seigneur sait très bien, et notre conscience en gardera la trace, que durant les temps d'ennui, de solitude, de contrariétés diverses, nous aurons plus vite recours à une boisson forte qu'à la prière dans une chapelle ou sur un chapelet, toujours disponible en l'une ou l'autre poche ?  Si nous sommes des fidèles du dimanche et des infidèles le reste de la semaine, alors nous sommes plus coupable que toutes celles et ceux qui affirment leur incroyance - mais tout en ayant dans l'esprit et le cœur des désirs de véritable justice.

Aux habitants de Juda, Dieu, par la voix de son prophète, recommande la patience, mais le peuple et ses chefs voudront-ils l'entendre ?

Le beau nom de fidèle, il nous faut donc le mériter.  Le mériter hier pour vivre bien ce jour qui passe, et pour vivre demain avec la même fidélité. Cela paraît simple, et pourtant !

Dans l’Évangile du jour, Jésus annonce la ruine complète de Capharnaüm. Cette ville marchande, carrefour de caravanes, où furent accomplis beaucoup de miracles et de signes, et dans laquelle le Seigneur a résidé, a longuement prêché longuement les foules, j et enseigné longuement la foule de tous ceux qui, d'eux-mêmes, étaient venus l'entendre... et accompli de nombreux miracles.

De la même manière, a dit notre prêtre, si nous ne venons à la messe que pour nous rassurer - plutôt que pour nous préparer à avancer et à mieux vivre notre foi... alors, notre "pratique" ne nous protège de rien. Mais vraiment de rien, bien au contraire notre "fidélité facile" nous condamnera d'autant plus !  

Homélie certes sévère, mais dont nous nous souviendrons - pour nous-mêmes, mais aussi afin que nous en parlions aux autres pratiquants de notre église locale ?  Eh bien, ce n'est pas encore cette année que j'achèverai mes petites écritures...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pas de congés à la fidélité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Eglise Catholique et la fidélité au sacrement du mariage
» L'Eglise Catholique et la fidélité au sacrement du mariage
» Par amour et par fidélité
» La fidélité à la GRÂCE
» votre fidélité doit être à la vérité pas à la destruction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: