Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sagesse de l'homme est folie pour Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3101
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 60
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: La sagesse de l'homme est folie pour Dieu   Mer 13 Juil - 4:13

Le mercredi de la 15e semaine du temps ordinaire

Livre d'Isaïe 10,5-7.13-16.
Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme !  C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi d’Assour, et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,25-27.
En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »

Extraordinaire contraste, dans les lectures d'aujourd'hui, qui, dans un premier temps, pointent du doigt, avec une belle ironie, la folie de l'orgueil humain.

J'ai particulièrement apprécié cette tirade : Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme !  Il en est bien ainsi, sauf que l'homme a fini par associer la fusée à la bombe nucléaire... il n'est plus à l'abri de sa propre folie et il ne cesse de craindre.

Cependant, Dieu connaissant bien ses créatures,  s'est choisi des hommes et  des femmes dont les coeurs ne sont pas laissés pervertir. C'est l'objet des déclarations de Jésus dans l'Evangile de ce jour.  

La bienveillance de Dieu est sur nous, qui avons placé en Lui notre espérance et notre confiance.  

Ce passage m'a rappelé soudainement une scène de mon enfance: j'étais un tout petit garçon facilement impressionnable et devant une scène violente survenue dans ma rue, je m'étais fortement effrayé, soudainement immobile, la bouche ouverte... mais mon père Gabriel, est intervenu, tout simplement en posant sa main sur ma tête.  D'un moment à l'autre, j'ai ressenti un profond apaisement : rien de mal ne pouvait survenir.  

Et maintenant que je suis un homme dans un monde de plus en plus perturbé, c'est à mon tour de manifester devant tous que les crises, les menaces, les peines et les souffrance ne peuvent plus réellement m'atteindre, car je sais bien en qui j'ai mis mon espérance...

Béni soit Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La sagesse de l'homme est folie pour Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce qui est sagesse de Dieu est folie pour l'homme
» L'homme qui se prenait pour Dieu.
» L’homme est né pour adorer
» Dieu n’est pas partial, mais [...] en toute nation l’homme qui le craint et pratique la justice est agréé de lui. — Actes 10:34, 35.
» Porté du fruit pour Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: