Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'ancienne à la nouvelle Alliance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3183
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: De l'ancienne à la nouvelle Alliance   Mar 24 Jan - 4:20

Le mardi de la 3e semaine du temps ordinaire

Lettre aux Hébreux 10,1-10.
Frères, la loi de Moïse ne présente que l’ébauche des biens à venir, et non pas l’expression même des réalités. Elle n’est donc jamais capable, par ses sacrifices qui sont toujours les mêmes, offerts indéfiniment chaque année, de mener à la perfection ceux qui viennent y prendre part. Si ce culte les avait purifiés une fois pour toutes, ils n’auraient plus aucun péché sur la conscience et, dans ce cas, n’aurait-on pas cessé d’offrir les sacrifices ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,31-35.
En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent.» Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »


Cy Aelf, Paris

Les textes de la Liturgie de ce jour se rejoignent dans une double rupture d'avec l'ancienne Alliance. Sur ce thème, la première lecture pointe la perpétuelle répétition de sacrifices destinés à obtenir le pardon des péchés. Tous y étaient soumis, tous y prenaient part et tous savaient qu'il demeureraient dans cette condition malheureuse.

Tous liés entre eux par la faute originelle, les Juifs l'étaient aussi par le système des générations. Pour être admis comme membre du peuple élu, il fallait appartenir à la descendance d'Abraham. Il était essentiel, sous peine d'exclusion définitive, de pouvoir faire état de sa descendance. Tous pouvaient justifier des origines des membres de leur propre famille - c'est-à-dire qu'il n'existe toujours pas de cas où un homme puisse entrer en "religion juive" comme cela se pratique dans d' autres religions.   (On peut bien devenir bouddhiste par conviction profonde, mais pour ce qui est de la religion juive, il faut être de descendance juive - c'est tout ou rien).

Mais Jésus, juif, né descendance juive, va rejeter ce précepte sacro-saint. A partir de sa venue dans le monde, est saint quiconque accomplira la volonté de Dieu. Cependant, afin de conclure pleinement  la nouvelle alliance, il faudra que Jésus supporte l'ultime sacrifice, celui de la croix.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De l'ancienne à la nouvelle Alliance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déménagement et nouvelle connexion Internet
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Nouvelle série : Flash Forward!
» acide folique pour une nouvelle grossesse
» Nouvelle espèce de poisson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: