Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'oeuvre secrète de la grâce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3101
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 60
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: L'oeuvre secrète de la grâce   Ven 27 Jan - 4:55

Le vendredi de la 3e semaine du temps ordinaire

Lettre aux Hébreux 10,32-39.
Frères, souvenez-vous de ces premiers jours où vous veniez de recevoir la lumière du Christ : vous avez soutenu alors le dur combat des souffrances,  tantôt donnés en spectacle sous les insultes et les brimades, tantôt solidaires de ceux qu’on traitait ainsi.En effet, vous avez montré de la compassion à ceux qui étaient en prison; vous avez accepté avec joie qu’on vous arrache vos biens, car vous étiez sûrs de posséder un bien encore meilleur, et permanent. Ne perdez pas votre assurance; grâce à elle, vous serez largement récompensés. Car l’endurance vous est nécessaire pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi la réalisation des promesses. En effet, encore un peu, très peu de temps, et celui qui doit venir arrivera, il ne tardera pas. Celui qui est juste à mes yeux par la foi vivra ; mais s’il abandonne, je ne trouve plus mon bonheur en lui. Or nous ne sommes pas, nous, de ceux qui abandonnent et vont à leur perte, mais de ceux qui ont la foi et sauvegardent leur âme.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4,26-34.
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence: nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé.» Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?  Il est comme une graine de moutarde: quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre.» Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.


Il n'est pas simple d'expliquer aux hommes comment la Parole agit en eux et l'on comprend que même Jésus se demande comment expliquer son action dans l'âme du converti. Cela m'a rappelé le "Journal d'un curé de campagne" de Bernanos.  Le jeune prêtre prend des notes dans un cahier, mais il lui semble qu'il ne réussit en rien - du moins en comparaison d'un curé plus âgé, bien posé, pondéré et stable.  

Mais c'est pourtant lui, le jeune prêtre sans expérience, qui va convertir la Comtesse du lieu - laquelle avait renié sa foi lors du décès de son unique enfant.  A cause de cette épreuve, elle avait renié Dieu et n'était pas loin de se maudire d'elle-même.  A la fin du roman, le prêtre découvre qu'il est atteint d'un cancer et, ne sachant plus que faire, il se retrouve dans le petit logement d'un autre prêtre, défroqué celui-là, vivant en concubinage... mais c'est là qu'au moment de rendre l'âme, il perçoit que "tout est grâce" et qu'il avait accompli son ministère en peu de temps et en dépit de tout ce qu'il se reprochait en conscience...

J'ai lu cinq fois au moins cette histoire avant de saisir qu'il en est bien ainsi - car pour moi aussi, il ne m'est pas possible d'expliquer comment, depuis ma conversion, j'ai pu accomplir quelques bonnes choses - et c'est vrai que l'on perçoit ses mauvaises actions que les bonnes.

Ayant réussi à suivre, par correspondance avec Cracovie, une théologie de la miséricorde divine, j'ai cru un temps que ma "vocation" serait reconnue et que je pourrais œuvrer d'une manière ou d'une autre - mais les Sœurs de Cracovie n'ont même jamais voulu me fournir un document attestant que j'avais suivi cette formation.  Donc, pour l’Église, je ne suis demeuré qu'un simple paroissien.  Et je n'ai jamais saisi en quoi mes commentaires des lectures pourraient servir d'autres - mais c'est le besoin d'écrire, de commenter, de chercher d'autres points de compréhension de "la Parole" qui a fait de moi un petit témoin de l'Amour. N'est-il pas étonnant que la frustration du cœur puisse aboutir au témoignage?

Je dédie ce commentaire à ma mère Léa: je crois qu'elle a saisi ce qui se passait en moi, mais elle ne n'a jamais voulu m'influencer..


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'oeuvre secrète de la grâce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeuvre autobio en relation avec la seconde guerre mondiale
» en troisième l'Histoire à travers une oeuvre de fiction
» oeuvre fantastique en 4e
» Quelle oeuvre en relation avec le moyen âge
» Une oeuvre théâtrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: