Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un carême de délivrance du coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3183
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Un carême de délivrance du coeur   Sam 4 Mar - 3:17

Le samedi après les Cendres

Livre d'Isaïe 58,9b-14.
Ainsi parle le Seigneur : Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,27-32.
En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit: « Suis-moi. Abandonnant tout, l’homme se leva; et il le suivait. Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples:« Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ?» Jésus leur répondit  « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »




Si l'on se sent bien dans sa peau, bien dans sa manière de vivre, si l'on est persuadé que tout est pardonné en une confession l'an, si notre pratique religieuse se limite à participer à une Eucharistie de temps à autre ... et si nous nous voilons la face quant à nos propres fautes, alors le moment est venu de nous réveiller !

Tout à l'opposé, le mot d'Isaïe : "Si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires", exprime parfaitement le mouvement intérieur de la conversion véritable. Quel souffle dans cette courte parole !

Et j'ai bien compris. Le temps que nous vivons doit certainement nous inciter à nous convertir plus encore. Comme si cela ne suffisait pas, à la sortie de la chapelle, un homme très âgé (90 ans) m'a fait cette remarque: "Cette époque ressemble tout à fait à une avant-guerre."  

Mais ce qui doit compter pour nous, c'est de rechercher à nous convertir encore. A cet égard, la conversion de Lévi est d'autant plus remarquable parce qu'elle est contagieuse.

Quelle joie dans ce repas improvisé !
Efforçons-nous, en signe de pénitence, de diffuser de la joie autour de nous !

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un carême de délivrance du coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samuel a écrit:J’aimerais faire oraison mais je ne sais pas comment faire ; pouvez-vous me guider ?
» Carême le Coeur net = « Le cœur de l’homme est compliqué et malade, qui peut le connaître ? ..."
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."
» au coeur du cerveau de l'autisme TSR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: