Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Songes et intuitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3160
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Songes et intuitions   Lun 10 Juil - 5:11

Le lundi de la 14e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 28,10-22a. 
En ces jours-là, Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane. Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit car le soleil s’était couché. Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête, et dormit en ce lieu. 
Il eut un songe : voici qu’une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient. Le Seigneur se tenait près de lui. Il dit : « Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham ton père, le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants. Tes descendants seront nombreux comme la poussière du sol, vous vous répandrez à l’orient et à l’occident, au nord et au midi ; en toi et en ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre. 
Voici que je suis avec toi ; je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai sur cette terre ; car je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir accompli ce que je t’ai dit.» Jacob sortit de son sommeil et déclara : « En vérité, le Seigneur est en ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas.» Il fut saisi de crainte et il dit : « Que ce lieu est redoutable ! C’est vraiment la maison de Dieu, la porte du ciel !» Jacob se leva de bon matin, il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête, il la dressa pour en faire une stèle, et sur le sommet il versa de l’huile. 
Jacob donna le nom de Béthel (c’est-à-dire : Maison de Dieu) à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz. 
Alors Jacob prononça ce vœu : « Si Dieu est avec moi, s’il me garde sur le chemin où je marche, s’il me donne du pain pour manger et des vêtements pour me couvrir, et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu. Cette pierre dont j’ai fait une stèle sera la maison de Dieu. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26. 
En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean le Baptiste, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant: « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. » Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples. Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement. Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. » Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : «Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée. Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors : « Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva. Et la nouvelle se répandit dans toute la région.


L’Évangile de ce jour, qui montre Jésus en marche mais serré de tous côté par la foule, a suscité beaucoup de commentaires , tous intéressants selon le point de vue adopté.  Et aujourd'hui encore une lecture toute  neuve apparaît lorsque l'on établit un lien avec la première lecture. 

C'est ce qui fait la richesse d'une lecture de l’Évangile liée au aux autres textes de la Liturgie, et c'est encore le cas aujourd'hui avec l’extrait du livre de la Genèse qui rapporte le songe de Jacob. C'est bien dans un songe que Dieu s'adresse à Jacob (même si l'on peut se demander comment Jacob a pu trouver le sommeil en reposant sa tête sur une pierre ! Toujours est-il que les personnages de qui viennent à la rencontre de Jésus paraissent "déconnectés" de la stricte raison.  

Tous, en effet, agissent selon leur intuition. Ainsi, l'officier royal déclare que sa fille est morte,  m demander à Jésus de venir voir le corps de sa fille... la déclare morte.  Mais même si sa raison lui dit que sa démarche est inutile, il s'est tout de même mis en marche. La femme souffrant d’hémorragies, qui avait déjà tout tenté, suit elle aussi son intuition. Et quand Jésus parvient - trop tard - à la maison de la jeune morte - Il contredit tout le monde en la faisant lever.  Il existe désormais dans nos hôpitaux des comas thérapeutiques.  Cette jeune fille est passée ainsi de l'enfance à l'adolescence - une période très sensible dans l'évolution de tout être humain.

Ce que nous propose les lectures de ce jour, c'est de nous ressouvenir de toutes les circonstances critique que nous avons vécues et comment, en définitive, une situation "inextricable" s'est pourtant dénouée simplement.  Pour ma part, je me suis souvenu qu'après avoir vécu huit mois dans une caserne d'Allemagne, j'avais gommé tout de ma réserve et de mes indécisions. Une vie qui grandit passe par de nombreuses morts à soi-même, de renoncements à l’Ego, mais toujours vers un "mieux-être". Une foi de confiance absolue n'est jamais vraiment vaincue dans les événements cruciaux de l'existence.



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Songes et intuitions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les songes
» LES RÊVES ET LES SONGES À LA LUMIÈRE DE LA BIBLE...
» Mon jardin des songes
» Un de nos membres fait des songes sur la Fin des Temps. Qu'en pensez-vous ?
» Voici un petit topo sur les visions, intuitions, flash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: