Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que notre liberté demeure dans l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3163
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Que notre liberté demeure dans l'amour   Mer 26 Juil - 9:38

Le mercredi de la 16e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Exode 16,1-5.9-15. 
Toute la communauté des fils d’Israël partit d’Élim et atteignit le désert de Sine. Le Seigneur dit à Moïse : « Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l’épreuve : je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi. Mais, le sixième jour, quand ils feront le compte de leur récolte, ils trouveront le double de la ration quotidienne. » Moïse dit ensuite à Aaron : « Ordonne à toute la communauté des fils d’Israël : “Présentez-vous devant le Seigneur, car il a entendu vos récriminations.” » Aaron parla à toute la communauté des fils d’Israël ; puis ils se tournèrent du côté du désert, et voici que la gloire du Seigneur apparut dans la nuée. Le Seigneur dit alors à Moïse : « J’ai entendu les récriminations des fils d’Israël. Tu leur diras : “Au coucher du soleil, vous mangerez de la viande et, le lendemain matin, vous aurez du pain à satiété. Alors vous saurez que moi, le Seigneur, je suis votre Dieu.” »  Le soir même, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp ; et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp. Lorsque la couche de rosée s’évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croûte, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol. Quand ils virent cela, les fils d’Israël se dirent l’un à l’autre : « Mann hou ? » (ce qui veut dire : Qu’est-ce que c’est ?), car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : « C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,1-9. 
Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, es grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. 
Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. 
Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
 

 Cy Aelf, Paris


Les textes de ce jour pourraient très bien être résumés en cette parole de Jésus que l'on trouve dans l’Évangile selon saint Matthieu: "L'homme ne vit pas que de pain, mais aussi de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Chapitre 4 verset 4). 

En effet, la Parole est comme le grain semé dans l'âme de tous les hommes et toutes les femmes, de toutes les générations. Si la Parole est semée aussi bien sur une terre riche que sur une terre aride,  cela n'enlève certes rien à la à la qualité de la semence !  De sorte que la parabole peut également être lue de manière "dynamique": jusqu'à la dernière seconde de vie,  les âmes humaines peuvent se convertir et être sauvées.  

Si l'on peut affirmer cela,affirmer cela, c'est par l'expérience de la conversion, et avant toute autre :  celle du "bon larron", crucifié en même temps que Jésus: ". " 

L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : N’es-tu pas le Christ ? sauve-toi toi-même, et nous aussi !  Mais l’autre, répondant, dit en le réprimandant : Ne crains-tu point Dieu, toi qui subis le même jugement ? Et pour nous, c’est avec justice, car nous recevons ce que méritent nos actions ; mais celui-ci n’a rien fait de mal.  Et il disait à Jésus : Souviens-toi de moi, Seigneur, quand tu viendras dans ton royaume !  Et Jésus lui dit : En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis"  (Lc 23, 39-43)

Par conséquent, le Verbe ne pouvant se contredire, une âme peut passer d'une terre aride à une terre riche - et vice versa : une âme saine peut se pervertir et se perdre, du simple fait qu'elle est totalement libre et peut tout renier.   tout ceci nous invite à demeurer vigilant, en tout temps.  Notre prêtre nous a cité, en finale, l'exemple des fleurs de tournesol:  

Le tournesol, ou grand soleil, mot emprunté à l'italien tornasole qui signifie "qui se tourne vers le soleil"...
 
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que notre liberté demeure dans l'amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prier la Parole ! DEMEURE dans l'Amour Jn 21, 15-19
» Dieu est Amour, et qui vit dans l’amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.
» Bon vendredi à tous " Demeurons dans son amour"
» Méditation Quotidienne : Demeurez dans mon amour
» Quarante jours pour grandir dans l'amour de Dieu et de notre prochain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: