Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'exigence de la pure conversion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3201
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: L'exigence de la pure conversion   Lun 21 Aoû - 4:12

Le lundi de la 20e semaine du temps ordinaire

Livre des Juges 2,11-19. 
En ces jours-là, les fils d’Israël firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et ils servirent les Baals. Ils abandonnèrent le Seigneur, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d’Égypte et ils suivirent d’autres dieux parmi ceux des peuples d’alentour. Ils se prosternèrent devant eux, et ils irritèrent le Seigneur. Ils abandonnèrent le Seigneur pour servir Baal et Astarté. Alors la colère du Seigneur s’enflamma contre Israël. Il les livra aux pillards, aux ennemis qui les entouraient Dans toutes leurs expéditions, la main du Seigneur était contre eux, pour leur malheur, comme il le leur avait dit, comme il en avait fait serment. Ils furent dans une très grande détresse. Alors le Seigneur suscita des juges pour les sauver de la main des pillards. Mais ils n’obéissaient pas non plus à leurs juges. Ils se prostituèrent en suivant d’autres dieux, ils se prosternèrent devant eux. Ils ne tardèrent pas à se détourner du chemin où leurs pères avaient marché en obéissant aux commandements du Seigneur; ils n’agirent pas comme eux. Lorsque le Seigneur suscitait pour eux un juge, le Seigneur était avec le juge, et il les sauvait de la main de leurs ennemis aussi longtemps que le juge était en vie. 
Mais quand le juge était mort, ils recommençaient et poussaient la corruption plus loin que leurs pères : ils suivaient d’autres dieux, les servaient et se prosternaient devant eux ; ils ne renonçaient en rien à leurs pratiques ni à leur conduite obstinée.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 19,16-22. 
En ce temps-là, voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « ‘Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» Le jeune homme lui dit:« Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ?  
Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi.» À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.


 © AELF, Paris

C'est de la qualité de notre relation à Dieu dont il est question aujourd'hui. Lorsqu'ils parvinrent en terre promise, ce n'est évidemment pas une terre inhabitée qu'ils trouvèrent. Ils durent combattre pour s'y installer. Ensuite, la paix retrouvée, ayant trouvé leurs places, ils se laissèrent facilement entraîner à suivre les coutumes des peuplades rencontrées. C'est une manière de faire bien connue dans le monde antique. Les Romains eux-mêmes trouvaient de bonne politique de ne jamais intervenir' dans les questions liées aux religions des pays qu'ils avaient conquis. Mais Dieu, Lui, n'entre pas dans de telles considérations: Il a tout créé par amour et il entend perpétuer une relation d'amour.

Mais l'infidélité envers Dieu n'est pas forcément liée à des pratiques religieuses. Dieu entend -être aimé pour ce qu'Il est.  Ce n'est pas difficile à comprendre, pourtant ! Qui d'entre nous ne désire pas être aimé pour ce qu'il est ?  Qui ne désire pas être fêté à son anniversaire ?  Et à  l'inverse : qui ne souffre pas d'être délaissé un tel jour ? Chacune et chacun d'entre nous aiment ou souffrent selon l'attention que nous leur portons ou bien dont nous les privons...

Voici ce qui empêche le jeune homme riche de suivre Jésus. Ce n'est pas qu'ils soit idolâtre, ce n'est pas qu'il soit engagé dans de nombreuses entreprises, ni même lié par des obligations familiales.  Non, il est jeune, il est riche, il est beau, il a tous les atouts en mains, mais le désir d'un absolu l'a conduit tout droit à la rencontre de Jésus. Et ce que Jésus lui révèle, ce n'est pas tant qu'il doive se défaire de tous ses biens, mais il doit se renoncer lui-même. Toutes les conversions tiennent à cela : à la primauté radicale accordée à l'amour de Dieu.  Le moment d'une conversion, comme en témoigneront tous les convertis, est celui où l'on désirerait "mourir toute de suite" afin de vivre infiniment ce moment de la rencontre avec l'Amour parfait...  Prenez n'importe quel récit de saintes et de saints et vous y trouverez un déracinement culturel radical, lequel nous paraît impossible à la plupart.  Bien évidemment, cela ne tient ni de la logique, ni de la sagesse, mais il s'agit dans la Joie d'un plongeon dans l'absolu - et personne se jette à l'eau sans s'être dévêtu d'abord.... 

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'exigence de la pure conversion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prières quotidiennes, pour renaître en Terre Pure d'Amitabha
» Saint Camille de Lellis et commentaire du jour "Le Christ nous appelle tous à la conversion"
» La Conversion des nations selon les prophéties
» Groupe de prières pour la conversion des musulmans, des juifs et des protestants
» Conversion en masse de musulmans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: