Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Reconnaissons de quel amour nous sommes aimés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3182
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Reconnaissons de quel amour nous sommes aimés   Lun 25 Sep - 4:07

Le lundi de la 25e semaine du temps ordinaire


Livre d'Esdras 1,1-6. 
Au cours de la première année du règne de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole du Seigneur proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume – et même consigner par écrit – : «Ainsi parle Cyrus, roi de Perse: Le Seigneur, le Dieu du ciel, m’a donné tous les royaumes de la terre; et il m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, en Juda. Quiconque parmi vous fait partie de son peuple, que son Dieu soit avec lui, qu’il monte à Jérusalem, en Juda, et qu’il bâtisse la Maison du Seigneur, le Dieu d’Israël, le Dieu qui est à Jérusalem. En tout lieu où résident ceux qui restent d’Israël, que la population leur vienne en aide: qu’on leur fournisse argent, or, dons en nature, bétail, qu’on y joigne des offrandes volontaires pour la Maison de Dieu qui est à Jérusalem.»  Alors les chefs de famille de Juda et de Benjamin, les prêtres et les lévites, bref, tous ceux à qui Dieu avait inspiré cette décision, se mirent en route et montèrent à Jérusalem pour bâtir la Maison du Seigneur; tous leurs voisins leur apportèrent de l’aide: argent, or, dons en nature, bétail, objets précieux en quantité, sans compter toutes sortes d’offrandes volontaires. 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 8,16-18. 
Jésus disait aux foules: « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour. Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car à celui qui a, on donnera; et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »

Le roi Cyrus a bénéficié d'une grâce merveilleuse puisque d'une façon ou d'une autre, Dieu l'a lui a inspiré de lui ériger un temple à Jérusalem et de libérer son peuple. Et ce roi étranger, qui ne sait rien des relations passées entre Dieu et les juifs, s'enthousiasme pour ce projet au point d'y adjoindre des offrandes volontaires. On ne peut guère douter que ce roi et son peuple avec lui aient reconnu le Dieu unique et qu'ils obéissent avec enthousiasme.  Mais les juifs  eux-mêmes vont considérer simplement ces heureux bouleversements font partie intégrante des relations "d'échanges" dans l'Alliance. Faut-il remercier le roi Cyrus, l'honorer ?  Certes non: dans l'Alliance, Dieu ne pouvait faire mieux que de mettre fin à l'exil et de permettre retourner en terre promise.  En quelque sorte, cette délivrance leur était comme due par Dieu.  La preuve en est qu'il n'est guère question de remercier les Perses qui leur ont fait offrande d'argent, or, dons en nature, bétail, objets précieux en quantité, sans compter toutes sortes d’offrandes volontaires.  Tout ces dons sont justifiés par l'Alliance et ne doivent donc pas faire l'objet de gratitude !

C'est cette attitude que Jésus réprouve dans l’Évangile lorsque Jésus reproche dans l’Évangile : pourquoi nous plaindrions-nous dans nos revers et nos malheurs si, dans les temps où tout nous réussit, nous attribuons nos succès à notre seule habileté et quand nous semblons avoir triomphé seuls de nos adversaires...  Tout cela me touche personnellement, moi qui ait été soudainement "remis en cause" par un agent du fisc : après avoir introduit une requête et obtenu gain de cause, j'ai réalisé que le temps était bien venu pour moi de me retirer de mon commerce de bouquiniste. C'est une sage décision mais je ne m'en suis rendu compte qu'au prix de moments pénibles durant lesquels j'ai dû me justifier en rappelant que je ne dispose plus de véhicule depuis cinq ans: un commerçant en biens d'occasion peut-il se passer d'une simple fourgonnette?  Or, Même cet argument, incontournable  m'a été "insufflé" au bon moment - en sorte que  l'amende de onze mille euros (!!!) a été retirée...

Rendons grâces à Dieu pour les périodes qui nous ont troublés afin que nous reconnaissions le bon chemin à suivre !

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reconnaissons de quel amour nous sommes aimés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De quel Amour nous sommes aimés, vous et moi !
» « Le Père et moi, nous sommes Un »
» Nous sommes des méssagers
» Nous sommes tous handicapés quelque part, non ?
» Nous sommes tous captifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: