Donne-moi à boire

Un lieu de partage pour approfondir les textes du jour que nous proposent la liturgie.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sabbat pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane

avatar

Messages : 3215
Date d'inscription : 02/02/2009
Age : 61
Localisation : Tournai (Belgique)

MessageSujet: Le sabbat pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat   Ven 24 Nov - 6:10

Le vendredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Premier livre des Maccabées 4,36-37.52-59.
En ces jours-là, Judas et ses frères déclarèrent : « Voilà nos ennemis écrasés, montons purifier le Lieu saint et en faire la dédicace. » Toute l’armée se rassembla, et ils montèrent à la montagne de Sion. Le vingt-cinquième jour du neuvième mois, de grand matin, les prêtres offrirent le sacrifice prescrit par la Loi sur le nouvel autel. On fit la dédicace de l’autel au chant des hymnes, au son des cithares, des harpes et des cymbales. C’était juste l’anniversaire du jour où les païens l’avaient profané. Le peuple entier se prosterna la face contre terre pour adorer, puis ils bénirent le Ciel qui avait fait aboutir leur effort. Pendant huit jours, ils célébrèrent la dédicace de l’autel, en offrant, dans l’allégresse, des holocaustes, des sacrifices de communion et d’action de grâce. Ils ornèrent la façade du Temple de couronnes d’or et de boucliers, ils en restaurèrent les entrées et les salles et y replacèrent des portes. Il y eut une grande allégresse dans le peuple, et l’humiliation infligée par les païens fut effacée. Judas Maccabée décida, avec ses frères et toute l’assemblée d’Israël, que l’anniversaire de la dédicace de l’autel serait célébré pendant huit jours chaque année à cette date, dans la joie et l’allégresse.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,45-48.
En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait : « Il est écrit : ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir,mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.


Est-ce bien Dieu qui a besoin d'une demeure qui surpasse toutes les autres, ou bien: est-ce l'homme qui a besoin qui a besoin d'un lieu particulier pour prier, et se confier à Dieu, exprimer ses soucis et ses besoins ? Oui, c'est cela: c'est bien l'homme qui, pour se recueillir, mettre de l'ordre dans ses pensées, garder ses envies sous contrôle et se relever de ses deuils - de la même  façon que font les enfants qui s'en rapportent à leur mère pour comprendre ce qu'ils vivent ?

Une fois de plus, à la chapelle, en centre-ville, je me suis souvenu de la pénombre qu'offrait la chapelle du couvent des sœurs
Clarisses. Durant vingt minutes avant l'arrivée du prêtre, plongés dans un grand silence, le recueillement me permettait d'effacer l'ardoise de mes soucis, de mes craintes comme de mes désirs. Désormais, cet exercice de remise en question, je ne peux le pratiquer que lors de ma marche dans la pénombre de la ville, pas encore envahie par les sons et la fièvre de travaux en cours...  J'en suis certain: je n'aurais guère aimé "le chant des hymnes, au son des cithares, des harpes et des cymbales" comme le rapporte le livre des Macchabées dans la première lecture...

Si Jésus a chassé les marchands du temple, ce n'est pas tant pour l'injure faite à Dieu sous le couvert d'une apparence de pratique religieuse, que pour le dommage encouru par les âmes simples venues pour prier, chercher un réconfort, rendre grâce pour un bienfait obtenu et célébrer un culte qui, dès le commencement, a été établi à l'intention des fidèles pratiquants: car le Sabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le Sabbat...

Ce matin, je me suis souvenu d'une veillée de Noël dans la cathédrale en ville: plus de trois heures d'orchestre et de chorales dont je suis ressorti inondé de sueur et nerfs brisés...  en chassant les marchands, Jésus confirme bien que "Ma maison est une maison de prière !" Comment bien prier dans un brouhaha de sons, de lumières, de chants et d'orchestres, avec la sueur au front ?


.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le sabbat pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SABBAT A ETE FAIT POUR L'HOMME ET NON L'HOMME POUR LE SABBAT
» « Le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi...>>>
» ST # S01-E03 Ou l'homme dépasse l'homme
» Le fils de l’homme est venu, non pas pour être servi, mais pour servir et donner son âme comme rançon en échange de beaucoup. — Mat. 20:28.
» Un homme promis à une belle carrière quitte tout pour devenir ermite. Reportage-vidéo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donne-moi à boire :: La table de la Parole :: Partage des textes du jour-
Sauter vers: